Televes Televes
Televes
Langue: en | fr | de | it | pl | pt | ru | es | en-us
Televes
Televes
Televes
Televes

0508-2013

Interprétation de la valeur du facteur de bruit des LNB

Description: 

Traditionnellement, la qualité d'un LNB était fixée par la valeur de son facteur de bruit.
Actuellement, les valeurs indiquées dans la grande majorité des fiches techniques et fiches produits sont d’avantage la conséquence de campagnes publicitaires que la réalité du paramètre technique.
Sans un matériel approprié, il est impossible de vérifier l'exactitude de cette information, ce qui explique pourquoi de nombreux commerçants et importateurs l'utilisent dans une sorte de «guerre» de spécifications.
Cependant, la qualité des signaux TVSAT ne dépend pas tant du facteur de bruit du LNB que du C/N total obtenu. En fait, dans le contexte des émissions actuelles en DVB-S2 et HDTV, le bruit de phase est un paramètre encore plus restrictif que le facteur de bruit.
La qualité d'un système qui reçoit ce type de signaux se traduit par la qualité du signal reçu et peut être quantifiée par les paramètres habituels d'évaluation du signal: C/N, MER, LKM et CBER.
F, C/N et H45: l’importance de la mesure.
Comme indiqué dans la section précédente, l’'installateur ne peut pas mesurer le facteur de bruit d'un LNB. Mais il peut mesurer des paramètres tels que C/N, MER, LKM et CBER.
Cette valeur du facteur de bruit extrêmement faible a une importance limitée si, de fait, les paramètres de l’ensemble de réception donne un résultat de mesure pire.
Dans le graphique on voit la réponse de deux LNB. Le graphe rouge correspond à un LNB Televés réf.7475 de 0,5dB de facteur de bruit et le graphe vert à un LNB dont la fiche technique montre un F de 0,2 dB.

  À première vue, on peut arriver à évaluer la qualité du signal, en constatant que les niveaux des signaux du graphe vert sont supérieurs à ceux du graphe rouge. Cependant, ce qui est frappant, ce n'est pas tant la zone dans laquelle il y a des canaux, mais précisément la zone où il n'en a pas; la zone où on peut visualiser le bruit.

En réalité ce que montre ce graphe c’est que le LNB qui n’est pas Televés, a, en effet, un meilleur gain, mais que son C/N (paramètre qui compte vraiment) est plus faible de trois dB.
Si on ramène cette observation à l'efficacité du système, on peut affirmer catégoriquement que la différence entre les signaux issus des deux convertisseurs sur une même antenne est plus grande que la différence des signaux obtenus avec deux antennes différentes: une antenne de 80 cm et une autre de 1,10m.
En d'autres termes, une antenne de 80 avec le 7475 aurait un meilleur signal qu'une antenne de 1,10 avec l’autre LNB.
Sans entrer dans les détails du spectre, l’utilisation de la mesure C/N avec le H45 serait suffisante pour annuler l'argument du facteur de bruit à 0,2dB.
Bruit de phase Pour les LNB qui recevront des signaux en 8PSK (HDTV et DVB-S2), le bruit de phase est un paramètre plus déterminant que le facteur de bruit: Elément tout à fait inconnu de ceux qui pensent qu’un faible facteur de bruit est un gage de qualité.

 

En BIS, la possibilité d'interférences entre symboles est plus importante en 8PSK qu’en QPSK. De ce fait, la pureté de l'oscillateur local du LNB doit garantir que les symboles occupent leurs positions respectives, afin de réduire le risque de pixellisation et de coupure d’images. Cette pureté se vérifie dans le bruit de phase.
L’isolation des polarités Une autre guerre, cette fois dans les applications TNT-SAT, a eu comme protagoniste le paramètre d’isolation des polarités.
Dans toute installation de type TNT-SAT, le réglage de l’angle de réception est évidemment décisif. Par conséquent, il est recommandé d’avoir un LNB avec une forte isolation des polarités. Toutefois, cela ne doit pas empêcher l'installateur de faire un réglage précis de ce paramètre.
Des valeurs de l’ordre de 18dB sont plus que suffisantes pour obtenir des valeurs acceptables de C/N. En effet, le même C/N que précédemment. Mais ici aussi, nous devons savoir comment interpréter et mesurer. Ne pas répéter les mêmes arguments déjà énoncés. La qualité doit être mesurée sur un signal donné, et pas en se basant sur la lecture des fiches techniques.
En conclusion, la seule façon d’évaluer la qualité d’un signal venant d’un LNB est la mesure d'un ensemble de paramètres. Et pour faire ces mesures nous avons le H45

Televes
Televes Televes